Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| L’ETE A SAINT LEON | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du 15 mars 2020

Edito du 15 mars 2020

C’est Jésus qui demande à boire ! Celui qui seul peut nous désaltérer, nous donner l’eau vive qui comble notre cœur, c’est lui qui nous supplie. « J’ai soif », dira-t-il sur la croix. Pourquoi Jésus commence-t-il ce dialogue avec la Samaritaine par cette demande ?

Pour lui dire d’abord une vérité capitale : le Seigneur a soif de nous ! Il désire avoir une relation personnelle avec chacun de nous. Il désire passer du temps avec nous comme on en passe avec un ami, un frère, comme on en passe avec son époux ou son épouse, pour la simple joie d’être l’un avec l’autre.

Mais Jésus exprime cette demande aussi pour que la Samaritaine découvre qu’elle-même a soif, une soif profonde et mystérieuse : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif ». Jésus exprime la soif qu’il a de nous, la soif qu’il a de notre amour, pour que nous découvrions en nous la soif immense que nous avons de lui. Pour que nous nous rendions compte que nous avons besoin de Lui, et que Lui seul peut remplir totalement notre vie.

Dans cette soif de Jésus qui réveille la nôtre, nous pourrons peut-être trouver un bon remède à cette « crise » du coronavirus qui corrode nos esprits occidentaux inquiets. Au-delà des discussions sur les mesures de protection à prendre, sur celles qui nous gênent et nous scandalisent même peut-être, un retour à l’essentiel nous est proposé. Le Seigneur a soif que nous nous tournions vers Lui pour lui présenter tous ceux qui souffrent de cette maladie et pour le supplier de mettre un terme à cette épidémie. Le Seigneur a soif que nous nous tournions vers Lui pour prier pour tous ceux qui souffrent de la maladie plus grande encore de ne plus avoir soif de Dieu. Le Seigneur a soif que nous placions notre confiance en Lui !

Père Louis BARDON

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011